« Viens voir les comédiens » est la mise en scène photographique de 20 textes et chansons écrites ou interprétées par Monsieur Charles Aznanavour.

« Viens voir les comédiens » is a photographic staging of 20 texts and songs written or interpreted by Mr. Charles Aznavour.

Vernissage de l’expo en compagnie de Charles Aznavour

Août 2017

Description des images
Description of images
Beschreibung der Bilder
Opis zdjec 
Lien vers site dédié

Link to dedicated site

Comme ils disent

…Ma bouche n`osera jamais
Lui avouer mon doux secret, mon tendre drame
Car l’objet de tous mes tourments
Passe le plus clair de son temps au lit des femmes…

Désormais

…Moi qui voulais être ton ombre Je serai l’ombre de moi-même…

Emmenez-moi

…Quand les bars ferment, que les marins
Rejoignent leur bord
Moi je rêve jusqu’au matin
Debout sur le port
Emmenez-moi…

For me formidable

…Toi, tes eyes, ton nose, tes lips adorables
Tu n’as pas compris tant pis
Ne t’en fais pas et viens-t’en dans mes bras
Darling i love you, love you darling
Darling, I want you…

Hier encore

…Mais j’ai perdu mon temps
A faire des folies
Qui me laissent au fond
Rien de vraiment précis
Que quelques rides au front
Et la peur de l’ennui…

Je bois

…Je bois mon Dieu je bois
Un peu par habitude
Beaucoup par solitude
Et pour t’oublier toi
Et pour t’emmerder toi…

Je m’voyais déjà

…On ne m’a jamais accordé ma chance D’autres ont réussi avec peu de voix et beaucoup d’argent
Moi j’étais trop pur ou trop en avance
Mais un jour viendra, je leur montrerai que j’ai du talent.

L’amour c’est comme un jour

Le soleil brille à plein feu
Mais je ne vois que tes yeux
La blancheur de ton corps nu
Devant mes mains éperdues
Viens, ne laisse pas s’enfuir
Les matins brodés d’amour..

La bohème

…La bohème, la bohème
On était jeunes, on était fous
La bohème, la bohème
Ca ne veut plus rien dire du tout.

La Mamma

Ils sont venus Ils sont tous là
Même ceux du sud de l’Italie
Y’a même Giorgio, le fils maudit
Avec des présents plein les bras
Tous les enfants jouent en silence
Autour du lit ou sur le carreau

Les comédiens

…Devant l’église une roulotte peinte en vert
Avec les chaises d’un théâtre à ciel ouvert
Et derrière eux comme un cortège en folie
Ils drainent tout le pays, les comédiens…

Les deux guitares

…Quand je serai ivre mort
Faible et lamentable
Et que vous verrez mon corps
Rouler sous la table
Alors vous pourrez cesser
Vos chants qui résonnent
En attendant jouez
Jouez je m’abandonne…

Les plaisirs démodés

…Viens, découvrons toi et moi les plaisirs démodés
Ton coeur contre mon coeur malgré les rythmes fous
Je veux sentir mon corps par ton corps épousé
Dansons joue contre joue…

Mes emmerdes

…A corps perdu J’ai couru
Assoiffé
Obstiné
Vers l’horizon
L’illusion En sacrifiant
C’est navrant
Mes amis, mes amours, mes emmerdes…

Non, je n’ai rien oublié

…Je voudrais, si tu veux, sans vouloir te forcer
Te revoir à nouveau, enfin…si c’est possible
Si tu en as envie, si tu es disponible
Si tu n’as rien oublié
Comme moi qui n’ai rien oublié.

Par gourmandise

…Tu es comme un fruit défendu
Et je cueille par gourmandise
Mille baisers sur ton corps nu…

Qui ?

…Je le sais déjà
Il prendra ta bouche
Il prendra ta couche
Et m’enterrera
Pour la seconde fois.

Trousse chemise

…On coupe le bois
A Trousse chemise
Il pleut sur la plage des mortes saisons
On coupe le bois, le bois de la cage
Où mon coeur trop sage était en prison.

Tu t’laisses aller

…Redeviens la petite fille
Qui m’a donné tant de bonheur
Et parfois comm’ par le passé
J’aim’rais que tout contre mon coeur
Tu t’laisses aller…

Un corps

…Un corps pour me pencher dessus
Et par d’imperceptibles touches
Des doigts et de la bouche
En violer tous les inconnus…
error: Content is protected !!