Né en Suisse à Genève, la carrière de Patrice Fileppi est marquée durant plus de 25 ans par la direction d’entreprises, principalement dans le domaine électronique.Parallèlement, il  se passionne pour le monde de la photo et consacre une grande partie de son temps libre à sillonner les routes afin de restituer, en images, des émotions, des visages ou des lieux. Peu à peu, sa passion prend le dessus et Patrice Fileppi décide de se consacrer pleinement à la photo.
Il crée son propre studio en 2009, le nommant  Gluqq, qui phonétiquement, signifie « chance » en allemand. Autodidacte, Patrice Fileppi inscrit son travail dans le cadre d’une démarche consistant à « raconter des histoires ».
A travers son objectif, il est stimulé par une envie de narrer et « d’écrire » ses images : « S’il fallait décrire mon style photographique, je dirais  qu’il consiste à réaliser des mises en scène, avec un ou plusieurs personnages, dans des décors naturels ou créés.
Le message est à la fois d’incarner et de susciter un récit », commente-t-il. Indépendant, libre de toute influence, Patrice Fileppi se plait cependant, lors de rencontres dédiées à l’univers de la photo, de côtoyer les grands noms de la photographie : Tadeusz Rolke, Bart Ramakers, Chauvignat, Bouvet et d’autres croisés au Studio Harcourt, sont autant d’occasions d’échanger avec ces grands artistes, qu’il admire. Ou encore Paolo Roversi, à qui il demandait « qu’est-ce qu’un grand photographe ? », et qui lui répondit « C’est quelqu’un qui a un peu de talent et beaucoup de chance !»
Patrice Fileppi a exposé à plusieurs reprises à Genève, Gstaad, Arles, Varsovie, Maussane, Mouriès et a été distingué par un Prix en 2013. Tout en effectuant différents travaux pour ses clients, il consacre une grande partie de son temps à l’écriture d’images destinées à des mises en scène narratives.

Born in Geneva, Patrice Fileppi managed during 25 years various enterprises particularly in the electronic field. At the same time he became fascinated by photography. He spent a great part of his leisure  time travelling  to every corner of the world in order to gather  impressions by pictures, emotions, faces or places.
Slowly his passion took over and Patrice Fileppi made the decision to devote all his energy to photography 2009 he opened his own studio named “Gluqq” that means, phonetically, in German “luck”.
A self-taught man, Patrice Fileppi dedicates his work to telling stories. Trough his camera he is stimulated by the longing to relate and to “write” his pictures: “if one would describe my photographic style, I would say it consists in realizing settings with one or several persons within natural or created scenery.
The message is both to incarnate and to produce a story” as he says. Free from all influences, Patrice Fileppi, on the occasion of a photo-meeting, enjoys the contact with some great names of photographers: Tadeusz Rolke, Bart Ramakers, Chauvignat, Bouvet and many others meet at the Studio Harcourt.
There are so many possibilities to discuss with these great artists who he so admires. For example, Paolo Roversi, whom he asked once: “what is a great photographer” who answered “it is somebody that has a little talent and lot of good luck!”
Patrice Fileppi exhibited many times in Geneva, Gstaad, Warsaw, Arles, Maussane, Mouriès and 2003 was awarded with a prize. In spite of various works for his clients, While doing various works for his clients, he devotes much of his time to writing images for narrative staging.

error: Content is protected !!